NOUVEAU TEXTE: "A PROPOS DES 21 MESURES POUR L'ENSEIGNEMENT DES MATHEMATIQUES DE LA COMMISSION VILLANI"

 

RESUME

(en forme de sommaire détaillé)

ARTICLE 1

 

Introduction


Un examen de l’état de l’école.
Comment la réflexion s’oriente vers les effets de la télévision
.

 

1 – Etat des lieux : une école à la dérive

 

-  Le problème : selon les dernières études, l’efficacité de notre système    éducatif ne cesse de se dégrader de façon importante.

-  Une pensée pour les jeunes.

-  Une décennie marquée par la contestation de la pédagogie et une reprise en main du système éducatif par les anti-pédagogues.

-  Le vrai et le faux.

-  Pourquoi, en France, la pédagogie s’est-elle révélée aussi impuissante ?

-  La question des effets de la télévision, une hypothèse complexe.

ARTICLE 2

2 - L’évolution récente et profonde des rapports aux langages constitue un énorme défi pédagogique, sans précédent

 

-  Les pédagogues ont peut-être été trop optimistes à l’égard de la « pédagogie de l’instruction ».

-  Aux apprentissages scolaires fondamentaux s’associent des prédispositions, c'est-à-dire un ensemble de pré-requis, autres que ceux relevant de l’inné, communs à la maîtrise de tous les langages.

-  Donner de nouvelles orientations à la réflexion pédagogique.

-  Ne pas traiter la question de la violence scolaire au dépend des autres.

-  De toute façon la docilité n’est pas un facteur d’apprentissage efficace, et ne l’a jamais été.

 

ARTICLE 3

 

-  Un quinquennat marqué par des orientations extrêmement pernicieuses.

-  La question des effets de la télévision n’est pas nouvelle, mais l’inertie des penseurs de l’éducation en a fait un véritable serpent de mer.

-  Un phénomène qui bouscule le principe de précaution, pourtant très à la mode.

-  Les raisons de s’intéresser très sérieusement aux effets de la télévision sont devenues extrêmement préoccupantes.

-  La question des effets de la télévision est bien réelle et l’hypothèse développée ici ne s’inscrit pas dans une perspective anachronique mais résolument moderniste.

 

ARTICLE 4

 

Première partie

 

Les observations qui fondent nos hypothèses et les outils d’investigation

 

1 – Nos observations

 

Un phénomène de résistance aux apprentissages scolaires totalement nouveau

 

-  Premier aspect de ce phénomène de résistance: des difficultés dans la reconnaissance des signes.

-  Deuxième aspect: un besoin « d’immédiateté » très fort.

-  Troisième aspect: une déstabilisation, sans cesse renouvelée, des capacités d’attention, de concentration et d’écoute dans toutes les situations d’apprentissage.

-  Quatrième aspect: des blocages dus à la perception de l’espace et du temps.

 

ARTICLE 5

-  Cinquième aspect: un recul de plus en plus prononcé et généralisé par rapport aux utilités externes des apprentissages scolaires.

-  Mais pourquoi mettre en cause la télévision, de façon aussi nette ?

 

2 – Nos outils

 

Les images de la télévision sont des images de conception photographique. Que sait-on d’elles ? Pourquoi sont-elles en cause ?

 

- Quelques notions élémentaires de sémiotique.

- Roland Barthes donnait à l’apparition de la photographie les dimensions d’un évènement extrêmement important, car, de son point de vue, il partageait en deux l’histoire de l’humanité.

 

ARTICLE 6

 

Deuxième partie

 

Nos hypothèses

 

1 - Premières incidences

 

-  Premier groupe d’incidences : de nouveaux rapports à l’histoire.

-  Deuxième groupe d’incidences : des problèmes d’éducation nouveaux et un véritable pouvoir de déséducation.

-  Troisième groupe : les incidences dues au primat de l’image sur le discours. 

- Ainsi dans l’apprentissage de l’autonomie, les complexités apportées par la civilisation actuelle échappent trop souvent aux familles.

ARTICLE 7

2 - Image de conception photographique et mémoire

 

-  Son apport dans notre découverte du monde.

-  Elle s’impose sur nos mémoires par le biais des sensibilités, donc à notre insu, mais elle résiste à tout acte volontaire de mémorisation.

-  L’image de conception photographique possède le pouvoir phénoménal de remplacer la mémoire.

-  L’identification des contenus de l’image s’effectue par appel aux souvenirs.

 

3 – Conséquences des rapports entre l’image de conception photographique et la mémoire :
ses interventions dans les procédures intellectuelles, leurs effets

 

-  A l’utilisation d’images de conception photographique s’associe un mécanisme de substitution qui mérite quelques précisions.

-  Première conséquence des propriétés précédentes : devant la télévision le jeune enfant apprend à reconnaître ce qu’il voit sans avoir besoin de le nommer.

 

ARTICLE 8

 

-  Deuxième conséquence : la télévision développe chez l’enfant jeune des contre-formations au travail intellectuel.

-  Troisième conséquence : la télévision incite le jeune enfant à disperser son attention et le laisse acquérir une forme très lourde de passivité intellectuelle.

-  Quatrième conséquence : des perturbations très fortes dans le développement de la perception  de l’espace et du temps.

-  En bref.

 

ARTICLE 9

 

Troisième partie

 

Conséquences pratiques

Bilan des propositions avancées, autres propositions et hypothèses, les priorités

 

-  Mais d’abord un résumé.

-  Encore quelques généralités sur ce qu’il convient de faire.

-  Le problème de fond est incontestablement l’évolution des rapports aux langages.

-  Que peut-on opposer aux effets de la télévision pour motiver les élèves ?

-  Comment agir efficacement sur les prédispositions ?

-  Introduire de véritables activités manuelles, donner une plus grande place à l’expérimentation et réorienter les arts plastiques vers l’acquisition d’un savoir qui se pratique.

-  Introduire des activités permettant aux enfants d’une part de se mettre en scène, d’autre part de « retourner » les images.

-  Introduire une approche du film documentaire.

 

ARTICLE 10

 

-  Et, enfin, mettre en œuvre une véritable pédagogie de l’instruction.

 

ARTICLE 11

-  La question du travail à la maison.

-  Et, pour finir, avant la conclusion.

 

ARTICLE 12

 

Conclusion

 

-  Laissons les enfants regarder la télévision mais regardons-la avec eux.

-  Et maintenant, pour les parents, la question du temps : combien d’heures par jour ou par semaine accorder aux enfants pour regarder la télévision ?

-  A propos des expériences les plus récentes inspirées par l’inquiétude autour des effets de la télévision.

 


 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                
Top